Sabo veut prendre son pied...

Révélé à l'OM, le défenseur est arrivé cet été à Montpellier avec l'envie de faire ses preuves. Retour sur son parcours, accéléré depuis un certain match de Coupe de la Ligue en janvier dernier.

S'il arrive de l'OM, Jean-Philippe Sabo n'a pas vraiment le tempérament "tout feu tout flamme" propre aux Phocéens. Souriant mais mesuré, le défenseur estime quand même avoir gagné en tempérament en passant par Marseille : "Mon passage à l'OM m'a changé. Avant, j'étais encore plus réservé. Le fait de partir jeune de chez moi a aussi forgé mon caractère. Vivre à 1000 kilomètre de sa famille, quand on n'a que 15 ans, c'est parfois difficile." Jean-Philippe est né dans l'Oise, à Gouvieux plus exactement. Il débute le foot dans le club local, puisse passe en sport-étude à l'US Chantilly, de 12 ans à 15 ans. Il joue alors milieu offensif gauche. Ses qualités lui valent d'intégrer la sélection régionale de Picardie. C'est sous cette tunique qu'il attire l'oeil des recruteurs de l'OM : "J'avais aussi des propositions d'Amiens, Lens, Troyes ou Strasbourg, mais je suis quand même allé visiter les installations de Marseille. Le prestige du club et l'envie de dépaysement ont pesé dans ma décision." A 15 ans, il intègre le club le plus populaire de France et vit le rêve de tout gamin épris de football.

Il fait des étincelles

Trois ans de formation plus tard, un premier tournant survient. Son coach en 18 ans le replace en défenseur latéral gauche. "Il préférait que je parte de plus loin pour construire les actions, se souvient Jean-Philippe. J'ai eu un petit temps d'adaptation, mais ce double rôle de défendre et d'attaquer m'a très vite plu." Le second virage de sa jeune carrière intervient en janvier 2008. Auréolé de bonnes prestations en CFA, le défenseur intègre le groupe pro d'Eric Gerets. A la faveur des absences de Taiwo et Krupoviesa, il démarre le match contre Auxerre en Coupe de la Ligue. Jean-Philippe y fait des étincelles. Sa prestation lui vaut même une signature pro et une présence régulière dans le groupe jusqu'au mois de mai. Le jeune homme caresse alors l'espoir de s'imposer la saison suivante : "Gerets ne savait pas s'il aurait les moyens de recruter. Il envisageait que je devienne la doublure de Taiwo. Finalement, ils ont pris des défenseurs et il valait mieux que j'aille voir ailleurs pour m'aguerrir, plutôt que de jouer en CFA." C'est avec satisfaction qu'il a donc accepté un prêt au MHSC : "Ici, il y a un bon groupe, de bonnes installations et un bon coach. Bref, tout ce qu'il faut pour faire une bonne saison. Pour l'instant, depuis mon arrivée, ce n'est que du positif." A Montpellier, Sabo semble avoir trouvé chaussure à son pied. C'est avec sa sérénité habituelle qu'il envisage la suite de la saison : "Tenter de jouer de plus en plus et, pourquoi pas, essayer de devenir titulaire. Je me bats pour ça aux entraînements. Mon objectif est de jouer, prouver et me montrer."

Auteur : Pierre-Olivier Burdin (Actufoot34)

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement