Sabo, une première saluée

Eric Gerets a surpris tout le monde en titularisant, hier soir à Auxerre, le jeune joueur de la CFA2, Jean-Philippe Sabo. Auteur d'un match intéressant, le jeune olympien a, selon leurs déclarations, conquis son entraîneur et ses coéquipiers.

La surprise est de taille ce mercredi soir vers 20h30. La composition de l'OM pour affronter l'AJ Auxerre en quart de finale de la coupe de la Ligue est dévoilée. Taiwo et Krupoviesa absents, on s'attendait plus à voir glisser Gaël Givet au poste de latéral gauche, alors que Lorik Cana était prévu en défense centrale. Mais Eric Gerets en a décidé autrement, confiant ce couloir au jeune joueur de l'équipe de CFA2, Jean-Philippe Sabo, 20 ans et aucune apparition dans le groupe professionnel. Pourtant le jeune novice n'est pas un spécialiste du poste : "c'est un garçon qui jouait en attaque jusqu'à l'année dernière. On l'a reconverti latéral gauche. Il bénéficie de tout ce volume offensif dont il dispose. Il a une qualité essentielle pour jouer là, c'est qu'il va très vite" confie Michel Flos, entraîneur de l'équipe réserve phocéenne.

90 minutes plus tard et une défaite olympienne (0-1), concédée dans les ultimes secondes du temps additionnel, Sabo est dépeint comme le marseillais le plus actif et le plus précieux sur la pelouse. Eric Gerets trouve l'une de ses seules satisfactions de la soirée dans la prestation de son nouveau joueur : "je l'ai félicité. (...) Il a prouvé que c'est quelqu'un qui avait le droit de jouer à cette position là". Laurent Bonnart reconnaît l'apport de son jeune coéquipier : "Il a joué le match qu'il fallait. Il a saisi sa chance, il s'est lâché. J'apprécie vraiment ses qualités.".

"Ce matin, mes coéquipiers m'ont applaudi quand je suis rentré dans le vestiaire. Cela fait super plaisir"

L'intéressé avoue avoir été étonné par la confiance accordée par le coach olympien : "Etre titularisé avec l'équipe première, je n'y pensais pas du tout. (...) J'avais des petites appréhensions. Le jeu va beaucoup plus vite, on a beaucoup plus d'espaces pour aller vers l'avant.". Jean-Philippe Sabo a été bien aidé par ses partenaires afin d'évacuer la pression : "les joueurs m'ont mis à l'aise, surtout ceux qui jouaient avec moi derrière. M. Gerets m'a parlé avant la rencontre, José Anigo aussi. Je n'avais rien à perdre. J'ai joué mon jeu et cela a plu. Tant mieux pour moi" confesse-t-il. L'habituel pensionnaire de la réserve phocéenne admet que ce match joué mercredi soir à Auxerre constitue un tournant : "c'est le match qu'il ne fallait pas rater. On m'attendait par rapport à ma prestation, ma première titularisation. C'était un moment important de ma carrière.".

Il découvre donc aujourd'hui la notoriété et la reconnaissance auprès de ses pairs : "Ce matin, mes coéquipiers m'ont applaudi quand je suis rentré dans le vestiaire. Cela fait super plaisir" se réjouit-il. Mais ce nouveau statut ne doit rien changer pour lui : "Il ne faut pas se prendre la tête. J'espère rester toujours le même. Il faut continuer à travailler, il n'y a que cela qui paie. Quand je vais redescendre en CFA2, je vais être deux fois plus attendu.". Laurent Bonnart est satisfait de l'émergence de nouveaux talents à l'OM : "c'est bien car cela prouve qu'il n'y a pas que Samir Nasri qui est sorti du centre de formation.".

Auteur : Louis Quesnot (om.net)

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement